Qui es-tu… Bernard ?

Bernard Bloch et Mireille Hahnschutz (Les Facilitateurs d'Alsace)

Rencontre avec des facilitateurs d’Alsace inspirants

T’es qui toi ? Bernard Bloch.

Le mot que tu préfères ?
Sérendipité. C’est un mot qui exprime le fait de miser sur la chance et le hasard pour découvrir des gens et des mondes nouveaux. A l’image par exemple des liens hypertextes dans un texte qui vous amènent explorer une page inconnue.

1 livre que tu aurais envie de partager avec les Facilitateurs d’Alsace ?
« A l’Est d’Eden« , de John Steinbeck.
Rien que pour sa dédicace d’avant prologue à son éditeur et ami, Pat Covici (un petit lien pour en prendre connaissance). Et surtout pour le dernier mot de ce roman : Timshel. Cela signifie « Tu peux », en hébreux. Et c’est mon autre mot préféré !

La citation qui t’anime en tant que facilitateur ?
« Ne demande jamais ton chemin à quelqu’un car sinon tu ne pourrais plus te perdre. »
Cette citation est attribuée à Rabbi Nahman de Bratslav (1772-1810). J’aime bien terminer mes cours en citant cette phrase pour expliquer à mes étudiants que ce n’est pas ce que j’ai essayé de leur enseigner qui est le plus important, mais ce qu’ils vont décider d’en faire.

Un outil que tu as envie de partager avec nous ?
Plus qu’un outil, c’est un conseil, celui de s’intéresser à ces méthodes pour une démocratie un peu plus horizontale et décentralisée : la stigmergie, la justice restaurative (que je viens de découvrir ce matin !), ou bien ce qui se cache derrière la blockchain.

Légende de la photo : Bernard Bloch, avec Mireille Hahnschutz, lors d’une facilitation avec les offreurs de solutions pour l’industrie du futur du Grand Est.

 

 


Lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *