Retour sur le Café Parlote de février 2019

Café Parlote des Facilitateurs d'Alsace (19/2/19)

C’était hier dans un nouveau lieu inspirant choisi pour ce 4ème Café Parlote qui a réuni 10 participants, avec trois nouveaux venus, Anneline, Francis et Damien.

Après un accueil de Marcellin, Laurence propose un Dixit où chacun choisit une illustration pour se présenter.
Marcellin propose ensuite à chacun de réfléchir 3’ à ses Tops, ses Flops et ses Outils, ainsi que ses apprentissages mis en œuvre depuis le dernier Café Parlote.

Les Tops

  • Le lancement d’une communauté de facilitateurs internes à une entreprise
  • Le lancement d’une communauté Transformation numérique et sociétale
  • Un post, une réaction et une émission de radio pour Les Facilitateurs d’Alsace (FA)
  • Le même post et un lien établi entre Les FA et la Mission du Grand Débat National
  • 4 facilitations de Grand Débat à venir
  • Heureuse de faciliter la prochaine rencontre publique alors que je viens d’arriver parmi les FA
  • Week-end d’inspiration sous l’angle de l’usage des outils de facilitation avec un canevas simple d’analyse et de partage
  • La facilitation pour tester l’expérience utilisateur d’un nouveau service
  • Une expérience en intra qui a permis au groupe de focusser sur une convergence d’intérêt
  • La posture d’empathie du facilitateur
  • Créer un mémoire sur la co-construction sur des outils collaboratifs
  • Le mood-board, un carnet de tendance que j’ai utilisé en 3D et de façon ludique pour partager les valeurs de l’équipe

Les Flops

  • La gestion des différentes personnalités lors d’une séance de facilitation
  • Trop de post-it
  • Une facilitation devant des étudiants qui font la gueule
  • Un atelier facilité dont l’idée n’a pas survécu bien longtemps
  • Participer à un Grand Débat en facilitant un forum ouvert mais les participants ont eu du mal à changer de table, et une autre table où des extravertis monopolisaient un peu trop la parole
  • Difficulté de faire un compte-rendu mais ouf, la vidéo m’a sauvée
  • Rentrer dans une trame imposée lors d’un Hackathon
  • Difficulté de faciliter une rencontre dans un lieu qui pue

Les outils

  • Une musique pêchue pour rebooster le groupe
  • Co-designer une séance de facilitation avec un facilitateur bienveillant non-impliqué
  • Imaginer d’écrire un livre en rédigeant un début, puis en suscitant le feed-back des participants, puis en 15 mots et idem, puis enfin en 5 mots pour se rapprocher du vrai « pourquoi » et donc du sens véritable
  • Un e-mail et un auto-interview pour expliquer une difficulté aux participants
  • Le silence pour obtenir la dernière goutte

Les apprentissages

  • L’idée et le design d’interviews inspirants de quelques Facilitateurs d’Alsace suivis d’effet dans les jours qui ont suivi

La gestion des conflits

Pour la suite de la soirée, deux sous-groupes se constituent dans la salle du restaurant.

Sur une idée de Jean-Luc, le premier groupe bosse sur une situation courante de conflit entre des personnes qui n’arrivent pas à dialoguer ou à imaginer ensemble une solution commune parce qu’elle confronte deux solutions individuelles qui s’opposent. Et s’il suffisait de repartir des enjeux de chacun, de les faire se croiser et pour imaginer ensuite une solution satisfaisante pour tous.

Comment organiser le partage de ressources de facilitation pour enrichir la boîte à outils de chacun ??

Le second groupe réfléchit à modifier le programme initialement prévu pour la rencontre publique du 6 mars prochain. En effet, la rencontre prévue avec l’association Éco-Quartier Strasbourg devant être reportée d’un mois, notre collectif a décidé de conserver la date mais de changer le thème prévu. Rapidement, les personnes présentes valident la proposition de Bernard de profiter de la soirée du 6 mars pour réfléchir à un partage d’outils de facilitation et d’en faire un bien public.

À propos de public, l’un des nouveaux venus propose que le public puisse justement exprimer ses attentes en réaction à la question qui sera posée au début de la rencontre.

Les discussions sont animées et une idée commence à germer. Bien plus qu’une plateforme de partage de connaissances, il s’agit d’écrire le livre de recettes de la facilitation. Et même le livre des menus ! composé des différentes recettes !!

Une autre idée enrichit la première : on pourrait même challenger le livre de recettes de la facilitation pour en faire un outil numérique interactif durant les 54h du Hacking Industry Camp !!!! Et le marmiton de la facilitation sera !

Le thème du 6 mars sera donc : Comment organiser le partage de ressources de facilitation pour enrichir la boîte à outils de chacun ??

En résumé : comment partager des outils de facilitation ?

Un dernier interview d’Anneline et la troupe se sépare, heureuse du travail produit 😀

 

 

 


Lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *