Café Parlote de septembre 2019

Café Parlote des Facilitateurs d'Alsace

Hier soir marquait la rentrée des Facilitateurs d’Alsace avec un nouveau Café Parlote organisé dans le très agréable Bar à vin et Tapas Matt’ou à Strasbourg.

Café Parlote des Facilitateurs d'AlsaceAu programme, icebreaker, partage de tops et flops et outils, sélection par les participants de quelques outils a expliquer, et check out final.

Un icebreaker émotionnel pour débuter ce Café Parlote

Après un rapide accueil, Bernard Bloch propose un icebreaker émotionnel qu’il a découvert le matin-même lors d’une session « expérience utilisateur » facilitée par Impact Positif pour creuser des sujets en vue du #HICamp du mois prochain.

Chaque participant doit réfléchir à deux émotions marquantes ressenties au cours des deux derniers mois, sans la raconter.

Puis chacun doit dessiner un smiley représentant ses deux émotions.
Bernard demande alors à chaque participant de montrer son smiley et de raconter l’émotion vécue.

Au-delà des rires engendrés par la qualité des dessins (sont l’émotion évoquée n’est pas toujours évidente 😂), cette séquence permet de mesurer la grande variété des émotions (positives et négatives) et de mieux connaître les autres participants à partir d’anecdotes authentiques.

Café Parlote des Facilitateurs d'Alsace

Des tops, des flops et des outils

Séquence suivante. Laurence Kolmer demande à chacun de réfléchir et noter pendant 3’ ses bonnes expériences vécues en matière de facilitations depuis juin, mais aussi ses moins bonnes expériences, ainsi que des outils qu’il a découvert et dont il souhaite en faire profiter les autres facilitateurs présents.

Laurence demande ensuite à chaque participant de présenter tous ses post it en 1’ chrono.

Cette séquence permet à chacun d’expliquer ses tops et ses flops (s’il en a vécu) et de suggérer des outils qu’il peut développer éventuellement si les autres le souhaitent.

Séquence suivante. Laurence demande à chacun de réfléchir pendant 3’ en notant ses bonnes expériences vécues en matière de facilitations depuis juin, ses moins bonnes expériences, et des outils nouveaux qu’il souhaite partager avec le groupe.

Café Parlote des Facilitateurs d'Alsace

Café Parlote des Facilitateurs d'Alsace

Cela tombe bien puisque Laurence demande alors aux participants de sélectionner quatre outils qu’ils souhaitent approfondir.

Premier outil : le « prénom-anecdote »

Souvent dans une rencontre collective, chacun se présente par son prénom que tout le monde oublie hélas rapidement. L’outil présenté par Anneline Vanseymortier change la donne en y ajoutant de l’émotion. Et pour s’en convaincre, autant le vivre.

Chaque participant doit ainsi dire son prénom et raconter une anecdote à ce sujet.

Entre les explications étymologiques ou généalogiques, les « j’aime » et « je n’aime pas », les surnoms, les chansons et feuilletons références-des-parents-croyant-bien-faire, là aussi les histoires sont variées et authentiques et permettent à chacun de mieux retenir les prénoms et d’immédiatement entrer en empathie avec chacun.

Second outil :  The Mind

Il s’agit d’un jeu découvert par Bernard durant l’été qu’il pense pouvoir aussi être un excellent outil pour mettre un groupe en mouvement.

Café Parlote des Facilitateurs d'Alsace - The Mind

Le jeu se joue idéalement à quatre et consiste en des cartes numérotées de 1 à 100. On les mélange les cartes et on en distribue une à chacun.

Café Parlote des Facilitateurs d'Alsace - The MindLes quatre joueurs doivent ensuite les poser sur la table, l’une après l’autre, par ordre croissant (trop facile !)… mais sans se parler et en silence (pfffff ça se complique !). S’ils y arrivent, on passe au tour suivant en distribuant deux cartes à chacun. Etc.

Autant le vivre immédiatement. Les participants se répartissent en trois tables et commencent à jouer. Dans le silence, des rires éclatent, ainsi que des gouttes de sueur. Mettre un groupe en harmonie et en synergie n’est pas une mince affaire mais le jeu semble un bon exemple de communication non-verbale à même de créer la fusion des participants, dans la bonne humeur.

Troisième outil : la courbe des émotions

Dans la foulée de l’icebreaker du matin, Impact Positif avait demandé aux participants de se répartir par appétence par rapport aux trois défis pitchés par leurs auteurs en vue du #HICamp. Ils avaient ensuite demandé à chaque sous-groupe de décrire le parcours utilisateur en lien avec le défi étudié, en partant d’un point initial du parcours à un point final, ces deux points étant à convenir en commun. Après avoir demandé aux participants du matin de synthétiser le parcours utilisateur en étapes-clés, chaque participant devait noter chaque étape de 0 a 5, 0 représentant le zéro-souci et 5 une grande angoisse. Il s’agissait ensuite de calculer la moyenne des notes et de tracer ainsi la courbe des émotions dans le temps de l’expérience utilisateur.

Café Parlote des Facilitateurs d'Alsace - Impact-Positif Un constat visuel s’impose rapidement : les points les plus anxiogènes sont à traiter en priorité. Télécharger ici le support Expérience émotionnelle utilisé le matin-même à ÉS par Impact Positif (avec leur aimable accord).

Quatrième outil : un jeu de médiation inventé et présenté par Jean-Luc après mûres réflexions

Basé sur sa longue expérience de facilitateur notamment en inter-médiation, Jean-Luc Watzky a imaginé un jeu de cartes forçant subtilement des personnes en conflit ou ayant plus simplement des points de vue antagonistes, à se mettre d’accord sur une vision commune pour bâtir ensuite ensemble une stratégie et des actions communes.

Café Parlote des Facilitateurs d'Alsace

Un grand silence entourait les explications de Jean-Luc, les spectateurs-auditeurs étant bluffés par la puissance de son outil.

Café Parlote des Facilitateurs d'Alsace

Tellement bluffés que les participants conviennent d’en faire l’outil qui sera au cœur de la prochaine rencontre publique qui servira à redéfinir (conforter ou améliorer) la vision, la stratégie et les actions des … Facilitateurs d’Alsace.

Check out

C’est l’heure du check out. À votre avis ? Et bien satisfaction générale, plaisir et applaudissement de ces deux heures trente passées trop vite.

NB : les vins et les tapas sont particulièrement subtiles au Matt’ou. Une adresse que Les Facilitateurs d’Alsace recommandent !


Lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *